• Adeline Abegg
  • 11 rue des soeurs macarons
  • 54000 Nancy
  • France

  • +33 (0)6 63 24 70 45

  • contact@adelineabegg.com / Facebook
  • ?

    La Collection


    Mémoire de recherche réalisé dans le cadre du DNSEP
    Adeline Abegg — ENSA Nancy, 2017


    En tant qu’étudiant-e en design graphique, on s’interroge inévitablement sur le travail de ses pairs. Cet intérêt peut se transformer en une sorte d’enthousiasme qui nous fait conserver —ou pas— le dernier programme du théâtre de la Colline, l’affiche des soldes d’été 2015 des Galerie Lafayette ou encore le plan de l’édition 2013 du Festival International de l’Affiche de Chaumont. C’est ainsi que la collection prend forme : on accumule les objets en instaurant sa propre règle d’appréciation en fonction de l’éducation de son œil. Mais qui collectionne aujourd’hui le design graphique ? La photographie a sa Maison [1], le cinéma sa Cinémathèque [2], l’art contemporain ses FRACs [3] et ses musées mais qui possède le design graphique ? Qu'en est-il du design graphique ? Existe-t-il un lieu faisant la collection, la conservation et la médiation d’un fonds d’objets graphiques ? La photographie, le cinéma et l’art contemporain font partie intégrante du patrimoine français de par leurs ancrages culturels et institutionnels. Mais qu’en est-il alors du design graphique et de ses artefacts: tendent-ils à avoir le même statut au sein du patrimoine culturel ? Et quelle est la valeur de ce patrimoine ? La question se pose d’autant plus qu’il est difficile d’estimer la valeur —et peut-être l’intérêt de la collection— de quelque chose que l’on obtient gratuitement. En tant qu’étudiant-e en design graphique, il est également important de se poser la question du destin de l’objet imprimé : que devient-il une fois distribué ? L’affiche est-elle périmée lorsque son temps d’usage, lié à l’évènement qu’elle annonce, s’achève ? Quel est le nouveau statut de cet objet ?


    Au-delà de la question de la pérennité de la valeur d’usage (informationnelle) nécessairement limitée dans le temps de l’affiche, se pose la question de la pérennité de son support (le papier). D’autres vecteurs culturels plus traditionnels bénéficient de supports plus durables à l’image du cinéma ou de la peinture. Mais les objets graphiques sont faits d’un matériau moins précieux et plus fragiles que ces vecteurs traditionnels; mais cette fragilité peut être valorisée en appelant précisément à la conservation des objets graphiques.


    Il s’agira ici de proposer un panorama —nécessairement partiel mais évocateur— de la pratique de la collection du design graphique en France, confrontant les modalités liées à la collection de ces objets, la diversité de ce champ pratique, ainsi que les rapports possibles à ces objets et à leur médiation. De plus, cette réflexion sera nourrie par plusieurs rencontres avec des acteurs divers, aux statuts divers (collectionneurs, graphistes, conservateurs...) qui donneront lieu à des interviews.


    1. Maison Européenne de la Photographie, Paris
    2. La Cinémathèque Française, Paris
    3. Fonds Régionaux d’Art Contemporain, liste sur lescollectionsdesfrac.fr



    [1.] valeur p.13—20

    — [§1] le papier p.13

    — [§2] l’autre chose p.14

    — [§3] graphisme et art p.15

    — [§4] sérigraphie et rareté p.16

    — [§5] flux numériques p.17

    — [§6] l’expertise p.19

    [2] conscience et inconscience p.25—29

    — [§7] vulgarisation populaire p.25

    — [§8] quotidienneté et sensibilisation p.26

    — [§9] conscience graphique p.27

    — [§10] acteurs engagés p.28

    — [§11] acteurs non-engagés p.28

    [3] institutions p.33—42

    — [§12] presse et lieux d’expositions p.33

    — [§13] évènements nationaux p.35

    — [§14] collections publiques p.37

    — [§15] initiatives privées et galeries p.39

    — [§16] contraintes d’expositions p.40

    — [§17] recherche p.41

    [4] patrimoine p.47—51

    — [§18] prestige français p.47

    — [§19] melting pot p.48

    — [§20] processus ou objet final p.49

    — [§21] patrimoine d’un sens critique p.50

    [X] interviews p.53—151

    — [5] Vincent Perrottet p.53—70

    — [6] Caroll Maréchal p.73—94

    — [7] Rémi Esslinger p.97—102

    — [8] Jean Schneider p.105—115

    — [9] Office abc p.117—121

    — [10] Christophe Gaudard p.123—136

    — [11] Étienne Robial p.139—143

    — [12] Carolien Glazenburg p.145—151

    [X] annexes p.153—205

    — [1] images gratuites p.153

    — [2] sondage p.163

    — [3] M/M p.171

    — [4] états généraux de la culture p.181

    — [5] référencement accrochage p.187

    [X] infos p.207—214

    — [1] références p.207

    — [2] crédits p.211

    — [3] —graphies p.212

    — [4] colophon p.214


    Le livre La Collection est disponible à la vente au prix de 15€ (prix de fabrication + envoi non suivi en lettre verte) sur simple demande à contact(at)adelineabegg.com


    Adeline Abegg
    11 rue des soeurs macarons
    54000 Nancy
    France

    +33 (0)6 63 24 70 45
    adelineabegg.com

    >